Bonjour.

Je l'ai déjà fait avec mes Deux poèmes pour changer d'année ; permettez-moi quand même de vous adresser à nouveau mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année.

 

Nouvelle archive

J'avais ébauché, dans les années 70, en suivant l'exemple du génial Carelman, mon Catalogue d'objets introuvables. En voici une quinzaine d'articles sur la petite soixantaine qui le composait. C'était bien peu mais je me suis arrêté là. Dieu seul sait pourquoi, pour autant c'est ainsi et le catalogue restera inachevé... 

 

Nouvelles poésies
(avec lien direct)

 

- les 31 décembre 2015 et 1er janvier 2016 : Deux poèmes pour changer d'année : le Poème de la Saint-Sylvestre (Réveillon 2015) et le Poème du Jour de l'An (Premier de l'An 2016) m'ont donc servi de support pour souhaiter à mes lectrices/lecteurs la meilleure année possible.

- le 9 janvier : Alice obéie des merveilles, c'est le portrait en poésie d'une inconstante. L'inconstance étant chez certain(e)s d'une remarquable... constance.

- le 14 janvier : Deuil, un court poème vaguement désabusé écrit durant l'été 2014. Je n'avais pas de raison spéciale de le publier ce jour-là ; mais pourquoi pas ?

- le 17 janvier : Poème optimiste, parce que les jours à venir seront forcément meilleurs... Je crois qu'on nomme ça l'espérance. Comment vivre sinon ?

- le 26 janvier : Dans un car,  l'histoire d'une rencontre. Pas une rencontre, d'ailleurs, plutôt deux vies qui se croisent comme cela arrive quotidiennement, sans autre forme d'échange mais avec, pour une fois, le regard d'un poète qui passait...

 

Poésies à venir bientôt

 

Ces titres sont terminés (ou quasiment) et devraient être publiés en février 2016 :

- Arbres : une ode aux « cheveux de la Terre » inspirée par... une séance de kynésiologie.

- Dialogue (Morts qui vivez là...) : un petit poème commencé en passant près d'un cimetière.

- Paroles de croyant I (Religions) : parce que la liberté de penser et de dire ce qu'on pense ne s'use que si l'on ne s'en sert pas.

 
Bien sûr, d'autres poésies sont en cours d'écriture (l'écriture est un état permanent).

 

Voilà... À bientôt. Enfin, j'espère...


Sentiments poétiques, 

Le Lion ardéchois.